WISCHES Concert du trio Inima

Du charme et du romantisme

             Samedi, le choeur de l'église Saint-Michel de Wisches a palpité à l'unisson des 70 personnes présentes. Présenté par Thierry Hassler de l'AROW, le trio Inima joue ensemble pour la quatrième fois. Quelques mois à peine pour préparer un programme de 18 morceaux.

             A l'honneur la musique  roumaine et hongroise. Du charme et du romantisme à la dimension des musiciens dont le nom Inima signifie en roumain, le coeur et les sentiments. Pierre Bertaut, Anita Pirman et Christian Lorin ont su faire respirer leurs instruments. Christian au piano ou à la flûte à bec, Pierre Bertaut à la flûte de pan ou à la guitare, Anita à l'accordéon ou au tambourin en conversations croisées. Où nous entraînent ces morceaux pleins de tendresse ?

Dans les forêts de l'inconscient à la recherche de  nos émotions féeriques, tels le dieu Pan et la nymphe Syrinx ? Dans les braises de nos souvenirs amoureux d'adolescents ? Le petit trèfle nous aidera t-il à choisir le prétendant idéal ? Ou serait-ce une très jeune fille ? Ou bien vibrer d'amour tel un violon imaginaire aux accents les
plus graves des flûtes. Réveiller le désir dans la « Prunelle » de nos yeux. S'y regarder comme dans un miroir, à travers nos pupilles, tel un petit iris sauvage. Que de poésie ! De la joie aussi. Des rythmes entraînants à faire danser les elfes et les lutins des contrées lointaines et entrer dans leur ronde. Celui qui tend l'oreille entendra peut·être l'histoire de Jianul, sorte de Robin des Bois du folklore roumain. Quels beaux voyages parcourus dans nos pays intérieurs!
Les applaudissements du public ont fait l'éloge des talentueux musiciens. Anita pour la discrétion subtile de son accordéon, Christian pour sa liberté  d'interprétation à la lecture de partitions multifacettes, Pierre pour sa dextérité, et son inventivité. En effet, il a même réussi à créer une nouvelle flûte, en soufflant dans... une tasse à café : « je peux même en tirer 6 notes. Une belle façon de détourner certains matériaux », dit-il.

N. P.

DNA 13/6/2016

Presse > INIMA - DNA 13/6/2016
© 2019 anita pirman